Pour en savoir plus :

Des mondes engloutis refont surface : les maisons sur palafittes d'Unteruhldingen
www.pfahlbauten.de

Retrouvez plus d'informations sur le site de l'Association Palafitte, et comment soutenir la candidature au Patrimoine Mondial de l'UNESCO :
www.palafittes.org

Une édition spéciale sur l'expérimentation « Une Journée dans l'Âge de Pierre » réalisée par le site SWR.de, la chaîne de télévision ARD.
www.swr.de

 

Reconstructed dwellings of the Stone and Bronze Age at the Lake Dwelling Museum Unteruhldingen at Lake Constance

Que préserver sur le site des palafittes?

Les campements trouvés sous le niveau de l'eau marquent l'origine de notre culture. Leur état de conservation exceptionnel du à l'absence d'air constitue une immense ressource pour les débats scientifiques à venir et les musées consacrés aux maisons sur pieux  palafittes. L'UNESCO a classé plus de 200 campements des rives allemandes du lac de Constance comme sites du Patrimoine Mondial. Quatre autres sites des rives suisses du lac de Constance, six en Haute-Souabe, et trois en Bavière ont également été sélectionnées. En tout, 111 sites de palafittes sélectionnés dans 1000 villages connus ont été classés sites du Patrimoine Mondial. Des informations précieuses concernant l'environnement préhistorique, l'évolution du paysage et la vie quotidienne d'il y a des milliers d'années sont enfouies dans ces sites. Enterrées dans le sol boueux du lac, elles doivent être préservées pour les générations futures. D'un point de vue scientifique, les  palafittes sont l'équivalent des pyramides d'Allemagne du Sud et des contreforts des Alpes. Nous nous devons de protéger cette source de connaissance, et de la conserver comme un merveilleux patrimoine de l'humanité.

Comment préserver ce patrimoine et comment le développer ?

La protection des sites de fouilles et de ses alentours garantit aux générations futures la possibilité de recueillir des informations sur ces villages engloutis. La documentation et les recherches effectuées sur les sites connus et ceux qui font peu à peu surface assureront l'amélioration des méthodes utilisées dans les musées pour transmettre le savoir. Selon les standards du Conseil International des Musées (ICOM) pour le public, la recherche, la collecte d'éléments, la conservation des supports d'information et la présentation des connaissances doivent être au coeur de nos responsabilités. Ce n'est pas sans raison que l'UNESCO précise que l'objectif premier est l'éducation des populations, plus que la préservation des sites, et doit être notre principale préoccupation. Une protection durable orientée vers le futur n'est possible que si l'on connait les enjeux de ce patrimoine. Les  palafittes d'Unteruhldingen, qui à l'origine étaient englouties, sont devenues un “patrimoine visible”. Elles permettent de visualiser et d'expliquer les archives des palafittes du lac de Constance et des régions voisines entre 4000 et 800 av. JC, jusqu'alors muettes au fond du lac. Les échanges interculturels et les débats sur l'association entre la recherche et les relations publiques permettront d'approfondir encore les connaissances sur ces villages engloutis. Les 150 années de fouilles archéologiques dans le lac de Constance et les 90 années d'activité du musée d'Unteruhldingen ont reçu une grande attention et ont permis de faire d'énormes progrès pour l'histoire culturelle de notre région. Le public, les universités, les services de préservation du patrimoine et les musées poursuivront leur objectif commun de développer de meilleures méthodes de conservation et d'avantage de connaissances sur notre passé. Les archéologues, mais également le grand public ont un devoir envers ce patrimoine. A travers la question “Comment vivaient-ils, et quelles conclusions peuvent en être tirées?”, le sujet fascinant des palafittes continuera d'être une source d'inspiration dans le futur.