Pour en savoir plus :

Des mondes engloutis refont surface : les maisons sur palafittes d'Unteruhldingen
www.pfahlbauten.de

Retrouvez plus d'informations sur le site de l'Association Palafitte, et comment soutenir la candidature au Patrimoine Mondial de l'UNESCO :
www.palafittes.org

Une édition spéciale sur l'expérimentation « Une Journée dans l'Âge de Pierre » réalisée par le site SWR.de, la chaîne de télévision ARD.
www.swr.de

 

Des palafittes à Ganvie, Bénin (Afrique de l'Ouest)

Des palafittes existent encore aujourd'hui dans certaines parties du monde. Des populations d'Asie du Sud-Est, d'Afrique de l'Ouest ou d'Amérique du Sud y vivent toujours.

On trouve ces maisons même dans certains endroits d'Europe. A la différence près que nous les utilisons en tant que résidences de vacances. Ces maisons à un étage sans rez-de-chaussée sont courantes dans les régions sujettes aux inondations. Dans les vallées des rivières, près des lacs et des océans, les  pilotis ont toujours été considérées comme la solution contre les aléas climatiques. Dans certaines régions cependant, on les construit pour préserver les traditions ou pour se protéger contre les créatures indésirables.
Il existe plusieurs techniques pour construire un étage au-dessus du sol.

On note également de grandes disparités entre les différentes formes de maisons et de structures de construction. Presque aucun des planchers, murs et plafonds ne sont identiques. La forme des maisons dépend des matériaux de construction disponibles, de l'imagination du constructeur, mais surtout des conditions environnementales.
Logiquement, lorsque l'on construit sur un lac boueux, le renforcement des fondations doit être préparé avec plus d'attention que lorsque l'on construit sur un sol argileux. Il est logique également que dans les zones riches en bois conifères comme le pin, les structures des habitations étaient conçues d'une certaine façon alors que dans des zones d'arbres feuillus, on trouvera plutôt des structures en bois avec des piliers en forme de fourches en guise de soutien.

Nous savons qu'il existait principalement des forêts mixtes d'arbres feuillus durant les Âges de Pierre et du Bronze autour du lac de Constance. Nous savons aussi que le niveau du lac changeait constamment. Il est donc tout à fait logique que les maisons préhistoriques sur palafittes les plus courantes sur les rives du lac étaient fabriquées avec des arbres de type arbres feuillus.